Preluare de pe Pelerin Ortodox: MITROPOLITUL SERAFIM DE PIREU: ,,BISERICA NU TREBUIE SĂ FIE INSTRUMENTATĂ PRIN PLANURI GEOPOLITICE!”

http://acvila30.ro/mitropolitul-serafim-de-pireu-biserica-nu-trebuie-sa-fie-instrumentata-prin-planuri-geopolitice/

De asemenea, Mitropolitul de Pireu s-a referit la istoria Bisericii, subliniind că ,,Biserica nu trebuie să fie instrumentată, după cum se urmărește, în planurile geopolitice, geostrategice, care există în cadrul sistemului mondial de viețuire și coexistență a națiunilor. Biserica este poporul lui Dumnezeu care se îndreaptă prin timp spre Împărăția lui Dumnezeu. De aceea și etnofiletismul este erezie”.

,,Prin urmare, nu vorbim despre biserici naționale, ci vorbim despre un singur popor al lui Dumnezeu, despre o singură Biserică în care există toți: ruși, greci, bulgari, sârbi și toți cei care îmbrățișează credința în Iisus Hristos”, a adăugat printre altele Mitropolitul de Pireu.

În alt moment, Mitropolitul Serafim a subliniat în legătură cu Ucraina: ,,Se desfășoară un joc geopolitic și geostrategic îngrozitor între NATO și Federația Rusă, încât vă dați seama că în aceste lucruri Biserica nu poate să intre ca instrument.

Şi Sf. Sinod al Bisericii Ortodoxe a Americii sugerează luarea în calcul a amânării „Marelui Sinod”. Déclaration du Saint-Synode de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) au sujet du saint et grand Concile qui doit être convoqué sur l’île de Crète du 20 au 26 juin 2016 | Orthodoxie.com

Iată, mai jos, fragmentul relevant:

On soutient que l’intensité des objections démontre que le Saint et Grand Concile devrait être ajourné afin d’éviter de possibles schismes. Une telle conclusion s’avère être le rejet de la vision et de la pratique conciliaires de l’Église orthodoxe. Les défis de notre temps demandent plus de réflexion et de débats théologiques, non pas moins. L’urgence de telles réflexions et débats théologiques appellent pour plus de conciliarité, mais pas pour moins. Au cœur des préoccupations et objections au Concile et ses projets de documents se trouve la crainte d’une érosion de l’identité et de la conscience de soi orthodoxes, la dilution de la théologie orthodoxe (la vérité sur Dieu) et de l’ecclésiologie (la vérité sur l’Église). Le défi d’aujourd’hui pour l’Église orthodoxe est le même que celui qui a toujours été : amener tous les hommes aux Christ, qui est la voie, la vérité et la vie, apporter l’Évangile du Christ à tous les hommes avec amour et compassion, de rendre un culte à Dieu de façon eucharistique dans l’Esprit et la vérité. La libération de la crainte et la croissance dans la vie, la foi et la compréhension spirituelle (liturgie de saint Jean Chrysostome) se trouvent dans la fidélité à cette voie orthodoxe. L’engagement de Sa Toute-Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée pour construire un consensus, comme cela est montré par la convocation périodique de la synaxe des patriarches et primats, a ouvert la voie au saint et grand Concile. Même à ces derniers moments de préparation, les obstacles sur ce chemin apparaissent avec une force plus grande que précédemment. Les signes très récents de la crise ressortent de la réunion du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe le 3 juin 2016. Le procès-verbal de cette réunion énumère les défis procéduraux et substantiels rencontrés par les Églises orthodoxes à la veille du Concile, dont la dispute non résolue entre les patriarches d’Antioche et Jérusalem, les exigences quant aux modifications de certains des projets de documents venant des Églises de Géorgie, Serbie et Grèce, ainsi que des monastères du Mont Athos, et finalement la décision de l’Église de Bulgarie, insistant pour l’ajournement du Concile et déclarant catégoriquement qu’elle ne participera pas au Concile prévu pour la fin du moins de juin 2016. Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a conclu que cette situation exceptionnelle pourrait être résolue par la convocation d’une consultation préconciliaire panorthodoxe extraordinaire qui devrait se réunir le 10 juin au plus tard. Cette consultation aurait pour but une revue de la situation existante et l’examen des modifications proposées aux documents conciliaires. Sur la base de la conclusion de la consultation, les Églises pourraient déterminer si la convocation du Concile aux dates annoncées est possible. La convocation du saint et grand Concile comme signe d’unité et de témoignage de l’unité est une vision digne pour l’orthodoxie, poursuivie avec patience et détermination par Sa Toute-Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée. Les difficultés douloureuses dans la réalisation de cette vision ont toujours été évidentes. Les dangers sur la voie vers cette vision sont particulièrement visibles aujourd’hui, mais pourtant la beauté de cette vision est claire comme jamais elle ne l’a été. Aujourd’hui, les Églises orthodoxes se trouvent face au monde, dans l’incapacité de dissimuler les blessures de nos relations fracturées.

Întregul text poate fi găsit aici:

http://orthodoxie.com/declaration-du-saint-synode-de-leglise-orthodoxe-en-amerique-oca-au-sujet-du-saint-et-grand-concile-qui-doit-etre-convoque-sur-lile-de-crete-du-20-au-26-juin-2016/

Russian Orthodox Church to Skip Pan-Orthodox Council / Sputnik International

http://m.sputniknews.com/russia/20160610/1041120026/council-orthodox-church-crete.html